Agenda

Vendredi 2 décembre 2022 agenda de Ville de GRAY
Affichage de de l'agenda de Ville de GRAY
Vous pouvez choisir de consulter les événements de l'agenda par catégorie en cliquant sur l'une des icônes ci-dessous.

Pierre-Paul PRUD'HON, Fragments d'un discours amoureux au musée Baron Martin

Du 02/11/2022 au 30/01/2023
Pierre-Paul PRUD'HON, Fragments d'un discours amoureux au musée Baron Martin
Rebelle, vulnérable et attachant, Pierre-Paul Prud?hon (1858-1823) n?a jamais renoncé à ses rêves et a bousculé avec une tranquille obstination l?art académique, tel qu?il était envisagé par ses contemporains et surtout par Louis David, tenant farouche d?un art dépourvu de sensualité et arrimé à la grandeur des vertus romaines. Sa place singulière et sa force plastique font de lui un passeur, un jalon essentiel entre l?art de l?Ancien Régime et le Romantisme du XIXe siècle, rendant compte d?une époque tout en la dépassant.
Sa veine tendre et fragile, associée à un charme caressant et insinuant, réinvente avec une délicieuse fantaisie la carte du tendre et un jeu délicieux autour de l?amour et des plaisirs oisifs. Il est aussi un talentueux portraitiste au point que certaines de ses oeuvres, tels les portraits en pendant de Georges Anthony, maître de poste à Gray et celui de son épouse, celui de Nicolas Perchet ou encore celui de l?impératrice Joséphine dans le parc de la Malmaison demeurent des morceaux d?anthologie. S?il est le peintre de la couleur des sentiments, il s?est accordé à son époque bouleversée par les violences de la Révolution et a su donner des représentations synthétiques de son temps sous la forme d?allégories visualisant les idées et les concepts du jour. Le paysage occupe dans son oeuvre une présence discrète, mais projette les sentiments sur une nature confidente et accueillante aux émois des êtres.
Si la vie personnelle de Prud?hon fut marquée par les privations et les difficultés matérielles de tous ordres et une absence d?amour heureux, son oeuvre peut se lire comme une aventure hors du temps qui porte une manière spécifique de dire la vie et ses grands attachements, et de les comprendre.
Prud?hon a partie liée avec Gray où il séjourna entre 1795 et 1796. Il y peignit au pastel nombre de familles bourgeoises ou anoblies récemment au statut social en transition. Alors maître de son talent et libéré des contraintes parisiennes, Prud?hon s?attache au flux intérieur des individualités habitées par une vitalité rayonnante ou agressive, une étoffe romanesque, une réserve prudente ou une ingénuité enfantine.
Coeur haletant, tiraillé entre enjeux amoureux et candeur, il cherchait sans cesse de nouvelles intensités. Il fut en quelque sorte toujours en quête du féminin de son masculin, trouvant dans son expression artistique la facture moderne de sujets éternels. Une présentation exceptionnelle de centaines d?oeuvres d?un artiste terriblement attachant et si proche de nous à l?occasion du bicentenaire de sa disparition !