Bibliothèque

Fonds ancien de Gray25 000 ouvrages, acquis pour l’essentiel entre 1789 et 1914, composent aujourd’hui le fonds ancien de la Bibliothèque municipale.

La première bibliothèque de Gray a vu le jour pendant la période révolutionnaire, suite au sauvetage de nombreux ouvrages et manuscrits effectué par les Graylois dans les bibliothèques des congrégations enseignantes de la ville, des abbayes voisines et des demeures des émigrés. Ouverte au public, elle se situait dans l’ancien couvent des Cordeliers.
C’est en 1859 que fut édifiée l’actuelle bibliothèque jouxtant l’Hôtel de Ville. Conçue comme un lieu d’apparat, elle communiquait avec le bureau du maire. Elle ouvrit ses portes le 1er janvier 1860.

Accès au fonds ancien : chaque deuxième mercredi du mois de 16h à 17h ainsi que certains mercredis de 14h à 16h en prenant rendez-vous au 03 84 65 69 01.
Attention : le fonds ancien n’est pas encore totalement informatisé. 
 

Bibliothèque GrayLe classement actuel des ouvrages est celui de la première moitié du XIXe siècle, répartis par sections thématiques : littérature, droit, géographie et voyages, histoire, arts, sciences naturelles, religion... La seconde salle dédiée à la consultation conserve les fonds d’ouvrages concernant la Bourgogne, la Franche-Comté, Gray, les grands dictionnaires ainsi que la presse locale.

L’un des ouvrages les plus anciens date des XIIe-XIIIe siècles ; le Commentaire des épîtres de Saint-Paul, manuscrit sur parchemin, illustré de lettrines enluminées, provient de l’abbaye de Neuvelle-lès-La Charité (fondée en 1133, Haute-Saône).

À côté des manuscrits des XIIe-XIXe siècles dont les registres des impératrices Joséphine et Marie-Louise – épouses successives de Napoléon – la bibliothèque conserve 18 incunables, premiers ouvrages imprimés sur papier sur des presses, édités entre 1452 et 1501. De 1501 à 1510 on parle de post-incunables et ensuite de livres anciens.
 

Sont également conservés à la bibliothèque de nombreux ouvrages des XVIe, XVIIe et XVIIIe qui reflètent les curiosités des sociétés de ces époques : textes des auteurs antiques et des philosophes, livres d’histoire, de voyages, de sciences naturelles, de droit, de controverses religieuses, de médecine…